Dépenses d’isolation thermique et crédit d’impôt

pompe à chaleur

Les matériaux d’isolation thermique ouvrant droit au crédit d’impôt, sont limitativement énumérés et doivent répondre à des critères de performance très précis. Les frais de main d’œuvre pour les travaux de pose des matériaux d’isolation thermique des parois opaques (mais pas des parois vitrées) sont pris en compte dans la base du crédit d’impôt. L’acquisition de portes d’entrée donnant sur l’extérieur ouvre également droit au crédit d’impôt.

Isolation thermique des parois opaques :

PAROIS CONCERNÉES MATÉRIAUX UTILISÉS ET ÉQUIVALENCE LABEL – RÉSISTANCE THERMIQUE
NORME – MARQUAGE (R) (1) MINIMALE DES
MATÉRIAUX EXIGÉE
– planchers bas sur sous-sol (caves, garages, – isolants fabriqués à partir de produits minéraux : laines R ≥ 3 m2.K/W
buanderies), sur vide sanitaire (c’est-à-dire le minérales, verre cellulaire, vermiculite et perlite – cellulose,
volume inutilisé séparant le sol naturel du
etc. ;
premier plancher) ou sur passage ouvert dans
les immeubles (pour piétons, voitures, etc.) ; – isolants fabriqués à partir de produits végétaux ou
animaux : chanvre, lin, laines, etc. ;
– isolants de synthèse : polystyrène, etc.
– murs en façade ou en pignon (2) R ≥ 3,7 m2.K/W
Ils se présentent sous la forme de rouleaux, de panneaux
– toitures-terrasses composites, de complexes isolants avec plaque de plâtre R ≥ 4,5 m2.K/W
ou de plaques nues.
– planchers de combles perdus R ≥ 7 m2.K/W
Cette liste de matériaux n’est pas limitative.
– rampants de toiture et plafonds de combles Marquage CE qui donne la valeur de R ou label R ≥ 6 m2.K/W
ACERMI (la résistance R figure sur l’étiquette du produit
(toitures, planchers lorsque le comble est
ou sur la fiche de réalisation du chantier pour les
inhabité ou non aménageable).
produits soufflés)
  • 1- La performance thermique d’un matériau isolant est qualifiée par la résistance thermique (R), en mètre carré kelvin par Watt (m².K/W). Plus elle est élevée, meilleure sera l’isolation thermique de la partie à isoler. La résistance thermique d’un produit isolant est en général mentionnée sur le matériau lui-même.
  • 2- Seule l’isolation des murs existants ouvre droit au crédit d’impôt : la construction d’une seconde paroi, avec aménagement d’un vide d’air entre les deux parois, n’ouvre pas droit au crédit d’impôt.

Précisions : le montant des dépenses d’isolation thermique des parois opaques (coût des matériaux et de la pose) est retenu dans la limite d’un plafond de dépenses fixé à 150 € TTC par m2 de parois opaques isolées par l’extérieur et à 100 € TTC par m2 de parois opaques isolées par l’intérieur.

 

Les matériaux peuvent être apposés sur la face interne ou externe des éléments à isoler sauf dans le cas des toitures-terrasses où l’isolant doit être appliqué impérativement en face externe.

Les dépenses concernant les murs, parois et portes intérieurs, à l’exception des planchers sur combles perdus ou inhabités et des murs et parois séparant des pièces pour partie non chauffées, n’ouvrent pas droit au crédit d’impôt.

 

Le coefficient de résistance thermique requis doit être rempli par le seul matériau d’isolation mis en place. Il n’est pas tenu compte de la résistance thermique des parois faisant l’objet des travaux ni d’une éventuelle isolation préexistante.

 

Isolation thermique des parois vitrées :

pompe à chaleur

 

Les matériaux d’isolation thermique des parois vitrées doivent remplir les critères indiqués dans le tableau suivant :

NATURE DE L’ÉQUIPEMENT CRITÈRES DE
PERFORMANCE
EXIGÉS (1)
Fenêtres ou portes-fenêtres (2 possibilités) Uw ≤ 1,3 W/m². K
ou Et Sw ≥ 0,3
Uw ≤ 1,7 W/m². K
Et Sw ≥ 0,36
Fenêtres en toiture Uw ≤ 1,5 W/m². K
Et Sw ≤ 0,36
Vitrages de remplacement à isolation renforcée Ug ≤ 1,1 W/m². K
dénommés également vitrages à faible émissivité,
installés sur une menuiserie existante
Doubles fenêtres, consistant en la pose sur la baie Uw ≤ 1,8 W/m². K
existante d’une seconde fenêtre à double vitrage
renforcé Et Sw ≥ 0,32
  1. La performance des parois vitrées est qualifiée par le coefficient de transmission thermique Uw (w pour « fenêtre » («window» en anglais)), Ug (g pour «vitrage» («glass» en anglais)), en Watt par mètre carré kelvin (W/m2.K) et par le facteur de transmission solaire Sw, entendu au sens de la norme XP P 50-777. Le facteur de transmission solaire Sw caractérise le rapport entre l’énergie solaire totale transmise dans un local à travers une paroi vitrée et l’énergie solaire incidente sur cette paroi. Il est compris entre 0 et 1, plus il est grand plus la quantité d’énergie transmise est importante. Le coefficient de transmission thermique est la traduction de la capacité à laisser passer la chaleur. Plus il est faible, meilleure sera l’isolation thermique du vitrage ou de la fenêtre.
  2. La classe ACOTHERM Th9 (1.8 ≥ Uw >1.6) ne garantit pas systématiquement le respect de cette valeur.
  3. La classe ACOTHERM Th10 (1.6 ≥ Uw >1.4) ne garantit pas systématiquement le respect de cette valeur.
  4. Ou Document Technique d’Application, homologation de gamme, Avis Technique, attestation menuiserie 21.

Cas particulier des loggias et vérandas : les dépenses d’acquisition de matériaux d’isolation des parois vitrées destinés à fermer une loggia ou à construire une véranda sont exclues du crédit d’impôt. En revanche, les dépenses d’acquisition de matériaux liés au remplacement de vitrages existants dans une loggia ou dans une véranda par des matériaux éligibles ouvrent droit, toutes conditions étant par ailleurs remplies, au crédit d’impôt.

Volets isolants:

pompe à chaleur

DÉPENSES CONCERNÉES RÉSISTANCE THERMIQUE ÉQUIVALENCE
ADDITIONNELLE (R) APPORTÉE PAR LABEL – NORME – MARQUAGE
L’ENSEMBLE VOLET-LAME D’AIR
VENTILÉ(1) EXIGÉE
Acquisition de volets isolants R > 0,22 m².K/W (2) Marque NF fermeture avec indication
de la valeur deR
  1. Cette résistance thermique additionnelle s’entend de celle apportée par l’ensemble constitué par le volet isolant et la lame d’air circulant entre ce volet et la paroi de l’ouverture ainsi obturée.
  2. m².K/W = mètre carré kelvin par Watt (pour plus d’explication voir : Isolation thermique des parois opaques).

Portes d’entrée donnant sur l’extérieur :

DÉPENSES CONCERNÉES COEFFICIENT DE TRANSMISSION Équivalence
THERMIQUE (UD) (1) REQUIS Label – Norme – Marquage
Acquisitiondeportesd’entréedonnantsur Ud ≤ 1,7 W/m2.K Marquage CE, label Acotherm classe
l’extérieur TH 9 ou supérieur (2)
  1. La performance des portes d’entrée est qualifiée par le coefficient de transmission thermique Ud (d pour « porte » (« door » en anglais)) en Watt par mètre carré kelvin (W/m2.K). Le coefficient de transmission thermique est la traduction de la capacité à laisser passer la chaleur. Plus il est faible, meilleure sera l’isolation thermique de l’équipement.
  2. Ou document Technique d’Application, Avis Technique

Calorifugeage :

DÉPENSES CONCERNÉES MATÉRIAUX UTILISÉS RÉSISTANCE ÉQUIVALENCE
THERMIQUE (R) LABEL – NORME –
MINIMALE EXIGÉE MARQUAGE
Acquisition des matériaux utilisés Pour calorifuger les canalisations R ≥ 1,2 m².K/W (1) Marquage CE avis
pour le calorifugeage de tout ou partie d’eau chaude et les gaines d’air technique avec valeur de
d’une installation de production ou de chaud, on utilise en général des R indiquée sur l’étiquette
distribution de chaleur ou d’eau matériaux isolants classiques du produit ou dans le
chaude sanitaire. conditionnés à cet effet sous trois document d’Avis
formes : coquilles et bandes de fibres Technique
minérales, manchons de mousse
plastique.
Pour les chaudières et les ballons
d’eau chaude, on utilise en principe
des rouleaux de fibres minérales (laine
de verre ou de roche) maintenus par du
fil de fer ou de la mousse de
polyuréthane projetée in situ et
adhérant aux parois.

(1) m².K/W = mètre carré kelvin par Watt (pour plus d’explication voir : Isolation thermique des parois opaques).

pompe à chaleur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *