Rénovation basse consommation : est-ce plus économique ?

pompe à chaleur

Avec la loi sur la transition énergétique tout est fait pour favoriser les économies d’énergies. Rénover son logement basse consommation est devenu l’une priorité pour y arriver . Mais concrètement est-ce vraiment plus économique d’entreprendre une renovation basse consommation ?

Un bâtiment est considéré basse consommation, si les procédés de construction, les matériaux et les équipements utilisés concourent à réduire sensiblement la consommation d’énergie pour le chauffage, l’eau chaude, la ventilation, le rafraîchissement et l’éclairage. Dans les cas d’une certification BBC (Bâtiment Basse Consommation) pour un logement existant, le niveau exigé est de 80 kWh/m2.an, pondéré selon les zones climatiques et l’altitude.

Si votre logement n’est pas neuf et ne bénéficie pas de ce label, vous pouvez entreprendre une renovation basse consommation qui vous permettra de faire de économies et vous apportera de nombreux avantages :

Faire des économies d’énergie

C’est la première raison et souvent la plus importante. Après avoir effectué une rénovation basse consommation votre facture énergétique peut être divisée par 5.  D’autre part, avec l’augmentation sans cesse croissante du prix de l’énergie, votre facture restera plus légère dans la durée.

Avoir un logement sain
La renovation basse consommation vous permetd’améliorer votre confort et de vivre dans une maison saine. Qui dit basse consommation, dit performance énergétique à savoir une meilleure isolation, une ventilation efficace, la suppression des ponts thermiques et des fuites d’air. Cela permet également de corriger et de prévenir tous risques de moisissures.

pompe à chaleur

Bénéficier d’aides financières

Entreprendre une rénovation basse consommation a certes un coût, mais il sera rentabilisé grâce aux nombreuses aides mises en place par le gouvernement. Ces aides sont les suivantes :

– L’Eco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) et du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

– La TVA réduite à 5% sur les travaux de rénovation.

– Les Certificats d’Economie d’Energie (CEE) valorisables par votre artisan ou auprès d’un distributeur d’énergie.

– Les aides de l’ANAH et du Conseil Général pour la lutte contre la précarité énergétique, sans compter les aides supplémentaires pouvant être apportées par certaines communes alsaciennes.

Plus concrètement le site infoenergie69 donne l’exemple suivant :

Un foyer de 4 personnes, habite une maison des années 80, de 120 m2, qui consomme environ 200 kWh/m2/an.
En 2013, cette consommation représente environ 2 000 € par an contre 1 500 € en 2006, ce qui correspond à une augmentation de 6% par an.

Le foyer envisage d’investir 45 000 € répartit comme suit :

– 15 000 € d’isolation par l’extérieur

– 2 500 € d’isolation du plancher bas

– 4 500 € pour une chaudière performante

– 3 500 € de travaux induits (reprise de décoration par endroit, création de caisson pour la ventilation etc.)

pompe à chaleur

– 8 000 € de changement de menuiserie

– 2 500 € d’isolation de combles

– 4 000 € pour une ventilation double flux

– 5 000 € d’accompagnement (coordination de chantier, aide au montage de dossiers etc.)

Cet investissement est financé par un eco prêt à taux zéro de 30 000 € et 15 000 € de prêt développement durable à un taux d’intérêt de 2,5 % : Le foyer va bénéficier de 10 000 € d’aides financières qu’il touchera en totalité 1,5 an après la fin de ses travaux et qu’il pourra réinjecter dans le remboursement de son prêt afin de réduire ses annuités.

Grâce à ces travaux, la consommation du foyer va passer à 50 kWh/m2/an, c’est la basse consommation.

Avec aides financières sur les 5 premières années le bâtiment rénové coûte en moyenne 63 € de plus par mois  contre 101 € de plus par mois sans aides financières .

Au bout de 15 ans, lorsque le foyer aura remboursé ses prêts, la facture énergétique de son logement ne sera plus que d’environ 1008 €/an, au lieu de 5628 €/an (en considérant une augmentation du prix de l’énergie de 6 %) s’il n’avait pas entrepris une renovation basse consommation.

Donner une valeur patrimoniale plus élevée à son logement

Un bâtiment rénové au niveau BBC ne nécessitera aucune réhabilitation thermique lourde avant plusieurs décennies (environ 40 ans) alors qu’un bâtiment existant ou rénové selon les standards actuels devra faire l’objet d’une mise à niveau thermique au bout de 10 ans. La valeur de votre bien s’en trouve donc augmentée.

Il faut savoir que le niveau BBC est désormais obligatoire pour toute cession ou location de logement (niveaux A, B ou C). Cette étiquette devient un critère de choix pour l’achat ou la location.

Enfin avec la certification par le label « BBC-Effinergie rénovation » vous pouvez prouver que les travaux ont été conduits conformément avec les objectifs de basse consommation.

 

pompe à chaleur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *